Catégorie - Uncategorized

Lucas Debargue dans tous ses états

  C’est une rare, une singulière soirée que la Fondation Vuitton vient d’offrir à Lucas Debargue. Le lieu, on le sait, est sublime : aux profondeurs du musée, miré dans d’étranges eaux, l’auditorium est confortable, à l’oreille comme à l’œil (et au dos) ; idéal par ses...

Miranda d’après Purcell, à l’Opéra-Comique

Il faut d’abord se réjouir, et très fort, que cette Miranda que Cordelia Lynn côté livret, Katie Mitchell côté scène et Raphael Pichon côté musique, ont assemblée et, exactement composée, d’après La Tempête de Shakespeare et sur des musiques oubliées et perdues de Purcell, ait...

Un week-end au Palais Garnier

Canicule de toute façon dehors : mais il fait frais à Garnier. Le sous-titre de l’ouvrage et la morale de l’histoire étant expressément « le triomphe de la bonté », on ne vous dira rien de Cenerentola. On a déjà oublié la mise en scène de Guillaume Gallienne, il n’est pas exclu...

Le Timbre d’argent de Saint-Saëns à la Salle Favart

De ce Saint-Saëns oublié ne surnageait en 78 tours, délicieusement chantée par Ninon Vallin, qu’une romance : « Le bonheur est chose légère », d’une découpe, d’un sentiment et d’un fini exemplairement français. Le reste avait sombré, et c’est très bien que le Palazzetto Bru...

Monteverdi en majesté au Château de Versailles

  C’est le moins qu’on puisse dire. On avait, rare privilège, entendu ces mêmes Vêpres de la Vierge de Monteverdi à Saint Marc de Venise même, éclairé par exception (les mosaïques ne le supportent guère). L’occasion était solennelle : le chœur de John Eliot Gardiner fêtait...

Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs-Elysées

Si je compte bien, j’en suis à mes soixante ans de Pelléas au théâtre. Je ne compte pas les vieux albums 78 tours signés Désormière dans lesquels une génération éblouie que la chose soit possible (Pelléas chez soi ! Pelléas dans le secret ! Pelléas vous parlant à l’oreille) a...

Lakmé à l’Opéra de Marseille

Au temps où l’on voyageait peu, l’opéra pourvoyait au dépaysement. Il multipliait les rencontres incongrues, et les malentendus qui s’ensuivent. Un lieutenant de vaisseau américain découvre le Japon sans bien en comprendre les mœurs, ça vous donnera Madame Butterfly. L’officier est...

Alcione de Marin Marais à l’Opéra-Comique

On ne peut résoudre le problème de l’opéra baroque (et royal) en scène avec plus d’élégance et d’efficacité que n’a fait Louise Moaty montant Alcione pour l’Opéra-Comique. La musique en est de niveau sensiblement plus relevé que dans la plupart des cas. Marais était un maître...