Catégorie - Uncategorized

Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs-Elysées

Si je compte bien, j’en suis à mes soixante ans de Pelléas au théâtre. Je ne compte pas les vieux albums 78 tours signés Désormière dans lesquels une génération éblouie que la chose soit possible (Pelléas chez soi ! Pelléas dans le secret ! Pelléas vous parlant à l’oreille) a...

Lakmé à l’Opéra de Marseille

Au temps où l’on voyageait peu, l’opéra pourvoyait au dépaysement. Il multipliait les rencontres incongrues, et les malentendus qui s’ensuivent. Un lieutenant de vaisseau américain découvre le Japon sans bien en comprendre les mœurs, ça vous donnera Madame Butterfly. L’officier est...

Alcione de Marin Marais à l’Opéra-Comique

On ne peut résoudre le problème de l’opéra baroque (et royal) en scène avec plus d’élégance et d’efficacité que n’a fait Louise Moaty montant Alcione pour l’Opéra-Comique. La musique en est de niveau sensiblement plus relevé que dans la plupart des cas. Marais était un maître...

Récital David Fray au Théâtre des Champs-Elysées

  Dieu sait que nous aimons les disques. Faute d’être face aux artistes eux-mêmes, c’est leur trace qu’ils nous restituent, et soigneusement pesée, inscrite dans le définitif. Mais on n’a pas attendu hier pour vérifier à quel point leur définitif nous trompe : et s’agissant...

Un brin de musique pour Pâques

À Paris, c’est simple. Tout, spectacles et concerts, tombe en même temps. Mais qu’arrivent les vacances scolaires, c’est comme si tout le public n’était fait que de nos chères petites têtes blondes, et de personnes les accompagnant. Relâche partout, comme ont pu le constater les...

Deux opéras en concert

Mais les cas sont bien différents. Béatrice et Bénédict n’a jamais été reconnu comme une œuvre scénique majeure de Berlioz : trop hardiment (et maladroitement) retaillé dans Shakespeare, Beaucoup de bruit pour rien, en sorte que n’en ressorte que le mélange des genres, la confusion...

Don Giovanni de Mozart à l’Opéra Royal de Versailles

C’est un des tout meilleurs Don Giovanni de ces dernières années qu’on vient de voir à Versailles. Comme le très bon Figaro de la saison dernière, il provient de Drottningholm, où le cadre est prestigieusement royal, à même degré que Versailles, mais les contraintes, d’espace, de...