… des cordes pincées françaises… et autres

Denis Grenier
Ecrit par Denis Grenier

la-hyre.jpg

Laurent de la Hyre [Paris 1606 – 1656]

L’Allégorie de la Musique, 1649

huile sur toile, 105.7 x 144.1 cm

New York, Metropolitan Museum of Art

À la mi-temps du XVIIe siècle, la peinture française s’apprête à prendre quelque distance avec l’esthétique baroque italienne pour s’engager dans une démarche devant la conduire au classicisme louis-quatorzien. Représentant de ce qui a été appelé l’École de Paris, Laurent de la Hyre réalise une œuvre toute d’harmonie et d’équilibre, qui est pour lui l’occasion de célébrer la musique pour cordes pincées, devenue le fleuron de la musique française, ainsi reconnue à travers toute l’Europe, et illustrée notamment par la dynastie des Gaultier, et plus tard par Robert de Visée. Dans un cadre architectural on ne peut plus classique, la musicienne inspirée par le rossignol perché sur le dossier de son siège n’est autre que Musica, l’allégorie de Musique laquelle, sein dénudé, draperie, coiffure et profil à l’antique, accorde une angélique, une variété de théorbe au long manche, en présence de divers instruments constituant une nature morte. Un moment exceptionnel de beauté, de grâce et de douceur françaises avant l’instauration d’un académisme d’État qui, bientôt, touchera tous les arts.

cdbailes2.jpg
René Mesangeau, Pierre Gaultier

Old Gaultiers Nightinghall

Anthony Bailes, luth

Ramée, RAM 0707, 2007

“Proche de l’ambiance du tableau de La Hyre”

lute-book.jpg
The Balcarres Lute Book
Sylvain Bergeron, luth

Label Atma, 2 2562, 2008

“Manuscrit écossais du XVIIe siècle comprenant des adaptations de pièces des Français Gallot et Mouton”

conversation2.jpgRobert de Visée et Théophile Viau

La Conversation

Vincent Dumestre, théorbe, Eugène Green, récitant

Alpha, 003, 1999

“La continuité musicale sous Louis XIV pour accompagner un grand poète persécuté sous Louis XIII”

visee.jpgFrancesco Corbetta et Robert de Visée

Suites pour guitare et théorbe

Éric Bellocq et Massimo Moscardo, guitares et théorbes

Naxos, 8.553745, 1999

“Deux périodes musicales correspondant au début et à la poursuite du règne du Roi-Soleil, avec son professeur de guitare et le grand luthiste de la seconde époque”

> Téléchargez l’album sur qobuz

> Ecoutez un extrait : [audio:http://extraits.qobuz.com/naxos/0730099474528/0730099474528_1_2.mp3]

dowland.jpgJohn Dowland

Complete Music for Solo Lute

Jakob Lindberg

Brilliant Classics, 93698, 2008

“Et pendant ce temps, et un peu avant, l’incontournable et si touchante mélancolie anglaise”

> Téléchargez l’album sur qobuz

> Ecoutez un extrait : [audio:http://extraits.qobuz.com/brilliantclassics/5028421936987/5028421936987_1_1.mp3]

61fy4gvwzll_ss400_.jpg

John Dowland

The Complete Solo Lute Music

Jakob Lindberg

Bis, 1724, 2008 [1994]

“Et au même moment, la réédition de la même intégrale par le label qui l’avait proposée en 1994, un bonheur d’écoute pendant plus de quatre heures, sous réserve de disposer d’un lecteur SACD, car ce support ne peut être lu par les lecteurs CD habituels, même s’ils reconnaissent les SACD hybrides”

Liste des plages : http://www.bis.se/index.php?op=album&aID=BIS-SACD-1724

holborne.jpgAnthony Holborne et Thomas Robinson

Pavanes et Gaillardes pour luth

Christopher Wilson et Shirley Rumsey, luth

Naxos, 8.553874, 1998

“Des précurseurs d’outre-Manche”

> Téléchargez l’album sur qobuz

> Ecoutez un extrait : [audio:http://extraits.qobuz.com/naxos/0730099487429/0730099487429_1_1.mp3]

lorenzino.jpgLorenzino del Liuto, Giovanni Pierluigi da Palestrina, Orlando di Lasso, Cipriano de Rore

Renaissance Lute Music, Preludes, Fantasias and Dances

Marco Pesci, luth

Naxos, 8.570165, 2006

“L’Italie inspiratrice et son assimilation flamande”

Mise en ligne le 5 novembre 2008, modifications le 6 novembre 2008.

Prototype, 1er septembre 2008.

Laisser un commentaire