ut pictura musica… sentita… Continuo XX.I.XIII

Denis Grenier
Ecrit par Denis Grenier

Sainte Cécile, avec vue sur la villa Médicis, 1626

Jacques Stella 1596-1657

Huile sur cuivre – 66 x 54,5 cm

Rennes, Musée des Beaux-Arts

***

Émission du dimanche 20 janvier 2013

*

Glossa, GCD, 2004

Glossa, GCD P32404, 2004

Missa Caput, Johannes Ockeghem

Le verset grégorien, de l’antiphonaire Venit ad Petrum, chanté d’une voix naturelle et vivante, ouvre le Kyrie de la Messe ; puis les voix qui laissent entendre le grain, la texture, entonnent à plusieurs parties la musique de Ockeghem, de 1440, XVè siècle, dans la résonance du lieu. Les mélodies coulent avec un réalisme de l’instant, sans aucun apprêt. Le Gloria suit, avec une couleur orientale qui teinte les mélismes au sein de la mélodie, et l’interprétation attachante par sa présence, convie l’auditeur dans un paysage animé, comme invité à s’y glisser corps et âme pour rejoindre ce moment d’une communauté en prière, chant et mouvement. Les voix sont entendues chacune avec leur couleur et leur matière, et c’est une véritable scène qui se déroule à nos oreilles, l’imagination étant interpellée pour la vision du paysage polychrome. Le Credo selon l’ordonnance de la Messe est un moment plus recueilli, l’acte de foi au coeur de la Messe, dans une polyphonie large aux lignes chantantes d’une profonde beauté, que ces voix de chair ancrent dans la terre.

*

Graindelavoix, ensemble vocal

le grain, c’est le corps dans la voix qui chante, dans la main qui écrit, dans le membre qui exécute… Roland Barthes

*

http://www.graindelavoix.be/

 

 

***

Hyperion, CDA66806, 1996

Hyperion, CDA66806, 1996

Suite, Stephen Nau

La musique jouée par l’ensemble de la famille des violons est entendue à la Cour du Roi Charles Ier d’Angleterre, dans la première moitié du XVIIè siècle. La Suite de danses de Stephen Nau, Français premier violon à la Cour, Allamanda, Galliarde, Courante I, Courante II, Courante III, Courante IV, Sarabanda a pu être l’occasion de danses véritables.

C’est avec élégance et grande allure que les cordes frottées, accompagnées d’un luth, sur les rythmes de ces danses, jusqu’à la magnificence, interprètent cette oeuvre, pour un moment de rite à la Cour d’Angleterre. Avec une solide assise et de la tenue, les danses se suivent avec une brillance du violon.

*

The Parley of Instruments

*

 

Home

 

http://youtu.be/d9sao4Dz2TU

 

***

Atma, ACD2 1598, 2010

Atma, ACD2 2598, 2010

Sonata quinta supra un aria francese, Salomone Rossi

Salomone Rossi, issu du ghetto de Mantoue, est lui aussi violoniste virtuose. Il ira un temps à Venise, mais revient à la Cour du Prince de Gonzague.

La musique sur un air français est d’un raffinement d’écriture et d’une grande expressivité à la fois.

*

 

http://www.postedecoute.ca/catalogue/album/bande-montreal-baroque-i-mercanti-di-venezia-1

 

http://youtu.be/Irmi0qIhsWQ

***

Tempéraments, TEM 316 011, 1997

Tempéraments, TEM 316 011, 1997

Prélude et fugue en mi mineur, Nicolaus Bruhns

Le prélude éclate sous le doigts de l’organiste, avec une brillance et un mouvement qui l’emporte. Puis la fugue sur un sujet en notes répétées comme un chant polyphonique humble et sans artifices, avec une cohérence du jeu conduit cette exploration fuguée dans un mouvement d’une grande souplesse. Si une fantaisie s’adjoint avec toute son inventivité, elle se glisse dans le tableau, avant une deuxième fugue qui fait entendre un autre jeu de recherche sur un thème pointé. Puis la fantaisie revient avec un passage comme une improvisation, majestueuse. L’oeuvre avec toutes ses facettes est ici un geste musical de toute évidence sur l’orgue du Musée des Augustins de Toulouse, dont Jan Willem Jansen est familier.

*

 

http://player.qobuz.com/#!/album/0794881413621

 

***

K617, K617191, 2006

K617, K617191, 2006

Herr, der du bist vormais genädig gewest, Heinrich Schütz

Schütz propose une pièce vocale qui allie chant, mélodie, polyphonie, couleurs, et cette complexité, dense et inventive, est interprétée avec une dynamique mouvante, aux timbres forts et animés. Une véritable mise en espace est opérée dans l’interprétation de cette musique sacrée, et avec éclat ou émotion, avec grâce ou joie, se déroule l’expression d’un hymne pétri de musique, qui fait de Schütz un véritable sculpteur. La Chapelle Rhénane interprète avec multiplicité de matières et d’expressions cette oeuvre superbe.

*

 

http://www.chapelle-rhenane.com

 

 

***

Atma, ACD2 1598, 2010

Atma, ACD2 2598, 2010

Ricercata ottava, Giovanni Bassano

Une recherche, ou ricercar, ricercata, c’est vraiment ce qu’on entend dans l’interprétation de cette pièce de Bassano à la viole de gambe, avec grande liberté et sensibilité.

***

Mirare, MIR 164, 2012

Mirare, MIR 164, 2012

Suite pour deux clavecins, Jean-Philippe Rameau

On peut entendre la fois relief et cohérence de l’alliance entre deux tempéraments et deux touchers dans la transcription des Symphonies de Rameau. Et la complexité que le compositeur a initialement confiée à un ensemble instrumental trouve dans cette proposition instrumentale une majestuosité autre. La manière de faire chanter et de colorer l’harmonie savante et recherchée aux clavecins est une invitation à écouter Rameau et à découvrir tant de choses que l’on n’avait pas entendues, ou bien avait-on oublié d’y prêter attention, comme une possibilité d’y entendre de plus près !

*

 

http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/RENCONTRES/Pierre-Hantai-Skip-Sempe-une-video173063

 

http://youtu.be/Cy1_4pBag_8

http://player.qobuz.com/#!/album/376012722164

***

Carpe Diem, CD-16292

Carpe Diem, CD-16292, 2012

Fortune my foe, anonyme anglais XVIè siècle

If love now reigned, anonyme anglais

A Robin, gentle Robin, William Cornish

Adieu Madame

Une douce et merveilleuse mélodie anglaise est chantée à la voix de ténor, accompagnée au luth. Puis en duo avec la flûte douce, une autre mélodie du répertoire de la Renaissance est chantée avec délicatesse, et la fragilité effleurée ainsi acquiert une élégance gracieuse. La manière de tourner les traits et les courbes de la ligne modale, à nulle autre pareille dans cette période de la musique anglaise, est l’occasion de surprises renouvelées d’une chanson à l’autre, surprises qui nous charment : elles ne pèsent pas et témoignent en même temps d’une intériorité aux couleurs légèrement voilées, où le temps ne compte plus.

*

 

http://www.capella-de-la-torre.de/fr/home.html

 

***

Alpha, 069, 2005

Alpha, 069, 2005

Ecce iste venit, Henry du Mont

Après des cordes frottées jouées avec inflexions expressives, les voix entonnent le motet en langue latine. L’art musical de la Contre-Réforme a le désir de toucher le fidèle qui assiste à l’événement, sans déroger au goût du faste de la Cour de Versailles : ampleur, puissance et résonances à l’intérieur de la polyphonie, et harmonies expressives, entre consonances pleines et dissonances appuyées.

*

 

http://player.qobuz.com/#!/album/3760014190698

 

***

Ricercar, RIC 052034, 1988

Ricercar, RIC 052034, 1988

Magnificat, Marc-Antoine Charpentier

L’oeuvre vocale de Charpentier est toujours pleine de couleurs, dans une diversité inventive, avec une écriture d’un grand art par la conduite harmonique parfois audacieuse au sein d’une polyphonie qui fait entendre, alliée à une certaine distinction une expressivité riche de lumière. Les interprètes chantent avec des timbres riches, et le chant conduit à l’émotion menée dans une dynamique avec clarté et un geste ample, soutenue par les jeux de l’orgue avec Bernard Foccroulle.

*

 

http://player.qobuz.com/#!/album/5400439520349

 

***

Commentaires de Thérèse Bécue

¨¨¨

Laisser un commentaire