ut pictura musica… sentita… Continuo XXI.IV.XIII

Denis Grenier
Ecrit par Denis Grenier

*

Laurent de La Hyre,  Paris 1606 - 1656,   Allégorie de la Musique, 1649,  Huile sur toile, 105.7 x 144.1 cm,  New York, Metropolitan Museum of Art

***
*
Émission du dimanche 21 avril 2013

*

Blue Heron, BHCD 1002, 2010

Blue Heron, BHCD 1002, 2010

Ave Maria dive matris Anne,    Hugh Aston

Gaude virgo mater Christi

Avec une grande clarté, les mélodies, amples et souples, retentissent avec les voix riches de couleurs, et sans aucun artifice, de l’ensemble Blue Heron. Le texte en langue latine est porté par une polyphonie de belle écriture du compositeur anglais Hugh Aston, de la première moitié du XVIè siècle, avec une sérénité intemporelle. Malgré la complexité du contrepoint, chaque mélodie chante à l’oreille, avec le goût du mot et un tracé des courbes d’une diversité du trait comme sous le pinceau pour le lavis. Les motifs, les mélismes se renouvellent et colorent l’espace sonore d’impulsions rythmiques sans ôter la dimension intemporelle entendue.

*

http://youtu.be/gMdiwNbxYug

***

ASM Productions, ASM006, 2012

ASM Productions, ASM006, 2012

Prélude, fugue et Allegro en mi bémol majeur,   Johann Sebastian Bach

Le luth de Claire Antonioni fait entendre le prélude comme en trois dimensions, pour l’écriture architecturale de Bach : les mélodies de la polyphonie sont tout aussi présentes à l’oreille que la richesse harmonique de l’écriture dense et pleine. Puis la fugue à plusieurs voix qui suit, fondée sur un jeu autour d’un motif, dans la tradition contrapuntique ouvre cependant une véritable recherche harmonique, entre modulations successives et accords colorés aux superpositions harmoniques qui intègrent la dissonance. L’allegro chante avec spontanéité comme une conclusion.

*

http://www.ensemblelaselva.it/

***

Agogique, AGO007, 2012

Agogique, AGO007, 2012

Fantasia 7,    Henry Purcell

Fantasia 1

Ces fantaisies de Purcell, d’une écriture contrapuntique de la tradition polyphonique, fait entendre des dissonances stupéfiantes, avec un relief qui donne une profondeur intense à ces pièces. L’interprétation qui en est faite prend le temps de faire entendre en effet un chant, une vivacité, des couleurs, une contemplation sans mesure.

Le clavecin aux cordes de boyau, ornemente et fonde à la fois, avec la ponctuation des cordes pincées au milieu des cordes frottées sous l’archet des instruments de tailles diverses.

*

http://player.qobuz.com/#!/album/3700675500078

http://la-place-traversiere.tumblr.com/post/40506083290/henry-purcell

***

Atma, ACD2 2660, 2013

Atma, ACD2 2660, 2013

Sonata decima  à 5 en fa majeur,     Johann Rosenmüller    1682

On entend dans ces pièces de Rosenmüller la dimension dramatique, un véritable récit, avec ses couleurs, ses contrastes, mises en scène sous les doigts des interprètes, sur les cordes des violons d’une expressivité qui interpelle, en complicité avec les musiciens de l’ensemble, en particulier Olivier Fortin au clavecin, efficace et plein de vie, à la sensibilité toujours présente.

*

http://player.qobuz.com/#!/album/0722056266024

http://youtu.be/SnS9aXbVw34

***

MAAC, Antenna 2, 8 85767 16951 7, 2012

MAAC, Antenna 2, 8 85767 16951 7, 2012

Te Deum,    Francisco Antonio de Almeida

Dans cette partie de l’oeuvre, la magnificence a cédé la place à l’expression de l’émotion dans la mélodie chantée par des voix aux timbres clairs et expressives, accompagnées d’un ensemble d’instruments, cordes et vents, avec un sens de la représentation, pour une manifestation touchante de la religiosité latine, animée de vigueur et de ferveur, colorées et scintillantes.

*

465px-Francisco_António_de_Almeida,_compositor

***

Dorian, DOR-93216, 2000

Dorian, DOR-93216, 2000

Aria en la mineur   /   Pop 10,     Johann Pachelbel

Sous les doigts de l’organiste, le chant de Pachelbel retentit, simple et touchant à la fois. L’inventivité mélodique du compositeur est sans fin, avec tant de facettes que l’interprète se plaît à colorer des timbres de l’instrument.

*

http://player.qobuz.com/#!/album/0053479322128

***

Challenge Classics, CC72544, 2012

Challenge Classics, CC72544, 2012

Kadish à 5   Salomone Rossi

Dans ce chant, avec la voix du contreténor Dominique Visse, incisive et à la résonance de verre, est exprimée à la fois une certaine mélancolie et aussi peut-on entendre un sens de l’inéluctable et de l’éphémère, comme il est souvent exprimé dans l’humour kadish. On retrouve ici l’élégance et le mouvement mélodique de Salomone Rossi.

Basse dances Aliot Nouvelle,    Anonyme allemand XVIIè

Les cuivres et les bois avec leurs couleurs et leur grain développent une polyphonie qui sonne, pleine de mouvements, et évoquent un paysage sonore de l’époque XVIIè, dont la diversité est multiple, avec le plaisir de toutes ces sonorités.

*

http://youtu.be/n4UtbfQXmCU

***

Brilliant Classics, 94426, 2012

Brilliant Classics, 94426, 2012

La caduta di Icaro,     Georg Friedrich Händel

Avec une tonicité pétillante, le violon annonce le chant de la cantate. La voix, dans une impulsion dynamique, avec un timbre chaleureux, entonne l’aria, en dialogue avec les instruments, aria empreinte de facéties mélodiques et de fantaisies du théâtre musical. La chute d’Icare laisse entendre ici une certaine allégresse, Icare est encore en pleine ascension, peut-être !

*

http://youtu.be/hBfXwy0IEMU

http://youtu.be/nU2nus1V8Pw

http://musicaperduta.jimdo.com/discographia/

***

Ricercar, RIC 334, 2013

Ricercar, RIC 334, 2013

A Belen me liego, tio,    Gaspar Fernandez

Vaya de gira,    Juan de Araujo

L’Amérique latine recèle une quantité de trésors musicaux, dans lesquels le langage de la musique des XVIè et XVIIè siècles européens est animé de rythmes et de couleurs solaires toujours prégnants dans ses interprétations. Ces pièces avec un dynamisme presque dansé chantent et racontent émotions et sentiments entre quotidien, croyances, émotions et sensualité.

*

http://youtu.be/5rgtraDRfSk

***

Commentaires de Thérèse Bécue

.

HORLOGE-ASTROLOGIQUE-MANTOVA-300x225

.

***

.

*
Contact
.