Un manque patent de discernement esthétique

Docteur Vinylo
Ecrit par Docteur Vinylo

Parmi les disques que l’on m’envoie, il en est certains que je ne parviens pas à me résoudre à écouter. Je ne sais pas pourquoi, mais la couverture ne m’inspire qu’une confiance très hésitante. Je peux me tromper, évidemment, mais je redoute d’écouter chanter ou jouer d’un instrument ces artistes dont les albums indiquent d’emblée un manque patent de discernement esthétique. Généralement, je finis par les offrir aux gens que je n’aime pas. Ceux-là, je n’ai pas osé.

A propos de l'auteur

Docteur Vinylo

Docteur Vinylo

Le docteur Ernest Vinylo tient son blog sur Qobuz. Il naquit peu après la Première Guerre Mondiale d’un père fabricant de 78 tours et d’une mère arthritique.

Laisser un commentaire