Albin de La Tour, Festival 1001 Notes

Albin de La Tour

Albin est avant-tout un producteur d’idées – des idées farfelues, ingénieuses qu’il met au service de la musique et des interprètes. Serial entrepreneur de la musique, il est d’abord tout jeune administrateur du festival du Vexin. Il poursuit, à 24 ans, en redonnant vie à une abbaye du XIIe siècle, et en créant en Limousin les Estivales du Chalard, village dont il est originaire. Les Estivales ont invité des artistes comme Jordi Savall, le Trio Wanderer, Alexandre Tharaud, Yuri Bashmet…  En 2007, il crée au Pôle à Lanaud une saison musicale, Les Récitals, un rendez-vous mensuel avec les plus grands pianistes de la scène actuelle.

En 2009 Albin entreprend de réunir la plus jeune de ses créations (Les Estivales du Chalard) et la plus ancienne (Le Festival du Limousin) pour fondre un alliage qu’il appelle 1001 notes.

1001 notes, c’est un total de 37 années d’expériences cumulées par les deux festivals mariés, 120 artistes, onze lieux de spectacles, vingt spectacles musicaux. Et, frappé de bougeotte créatrice aiguë, le jeune directeur se lance dans un projet qui lui tient très à cœur : Le Maître et l’élève. Le principe est simple : les grands musiciens prêtent leur notoriété à de jeunes virtuoses encore peu connus. Il dit : «  De formidables artistes évoluent dans le milieu musical sans jamais percer, uniquement par manque d’exposition. C’est un véritable gâchis ! Nous souhaitons, avec le concours d’artistes à la réputation établie, être un tremplin pour les jeunes talents. » Comme le disent si joliment les anglais, « The proof of the pudding is in the eating ». Alors, courez cette année aux 1001 Notes, elles en valent la peine. D’ici là, de toute façon, Albin aura certainement une idée nouvelle pour l’année prochaine !

le site web du Festival 1001 Notes

Photo : Jean-Baptiste Millot

Laisser un commentaire