Franck Bergerot de Jazz Magazine

Franck Bergerot

On réalise parfois ses rêves de jeune homme, et on devient donc un peu ce qu’on a lu ! Franck, enfermé durant son service militaire (OK, ça date un peu pour les plus jeunes ce genre de références…) dans un central téléphonique, avec une valise pleine de numéros de Jazz Magazine, il prend goût au commentaire du jazz. Notamment à la lecture d’Alain Gerber et, dès sa libération (du service militaire), au jazz lui-même, sous ses formes contemporaines, ainsi qu’à son histoire qu’il découvre à rebours.

La presse spécialisée dans ces années-là est florissante et voit chaque mois la création de titres les plus divers. À partir de 1975, Franck collabore à Antirouille, un journal pour jeunes (on est en pleine période baba), à Jazz Hot, au Jazzophone (qu’on a un peu oublié), au Le Monde de la musique, le tout premier, celui qui avait des idées musicales extrêmement larges au point d’enfanter un jour Jazzman, un supplément qui allait bientôt devenir indépendant. Franck participe à cette création en 1992, aux côtés d’Alex Dutilh, de Arnaud Merlin et de François Lacharme, un titre dont il est le rédacteur en chef adjoint jusqu’en 2007.

À cette date, il est nommé rédacteur en chef de Jazz Magazine, dont il continue d’animer la rédaction en tandem avec Frédéric Goaty depuis que les temps difficiles ont conduit à la fusion de Jazzman et de Jazz Magazine.

Il est le co-auteur avec Arnaud Merlin de L’épopée du jazz chez Gallimard dans la collection « Découvertes ». Il est également l’auteur de Le Jazz dans tous ses états chez Larousse. Mais il est surtout le spécialiste de l’œuvre de Miles Davis auquel il a consacré un ouvrage au Seuil, en 1996, Miles Davis, introduction à l’écoute du jazz moderne. À ce titre, c’est Franck qui a rédigé la biographie du catalogue de l’exposition de « We Want Miles » qui se tient actuellement à la Cité de la musique, de même qu’il a rédigé avec Frédéric Goaty les notes de livret du coffret de 70 CD “Miles Davis – The Complete Columbia Album Collection” à paraître chez Sony en novembre. Et il animera une « Nuit Miles Davis » sur France Musique dans la nuit du 14 au 15 novembre.

De 1979 à 1992 Franck est discothécaire. Et un fameux discothécaire, on peut vous dire. Depuis lors, il continue l’initiation au jazz des discothécaires et de leur public à travers formations professionnelles et conférences. Il a animé de 2007 à 2009 les collèges “Jazz contemporain” de la Cité de la musique.

L’autre face, celle-là moins connue de Franck Bergerot, ce sont les traditions populaires qu’il a défendues dans les pages du Monde de la musique. L’album Paris Musette dont il a été le directeur artistique a marqué le renouveau du genre musette et la réévaluation de la place et du prestige de l’accordéon, un instrument qui retrouve heureusement toutes ses lettres de noblesse.

Pas moyen d’être l’ami de Franck Bergerot : il n’est pas sur FaceBook ! Il vous reste une possibilité, c’est de le retrouver chaque mois dans la nouvelle formule du magazine, JazzMag-Man. En vente chez tous les bons marchands de journaux !

Photo : © Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction interdite.

Laisser un commentaire