Christian Labrande de l’Auditorium du Musée du Louvre

Christian Labrande

La musique enregistrée est une chose. La musique vivante en est une autre. Il ne faudrait pourtant guère oublier la musique filmée… Depuis 1988, Christian Labrande est justement le responsable des excellentes programmations Musique filmée et Classique en images à l’Auditorium du Musée du Louvre.

Si la musique est évidemment au cœur du parcours de ce Parisien né en 1948, l’histoire et la philosophie tiennent aussi une place importante. Après des études de ces deux « matières », Labrande se consacre à l’édition et au journalisme. De 1972 à 1976, il est responsable pour la collection 10/18 d’une série d’ouvrages consacrés au mouvement ouvrier. Il est l’auteur de la Première internationale et de la Contre révolution bureaucratique et est responsable de la réédition des écrits de Cornelius Castoriadis publiés dans la revue Socialisme et Barbarie et d’ouvrages de Raoul Vaneigem. Côté presse, Christian Labrande collabore à des revues audiovisuelles et musicales (Hi-Fi Stéréo, World Broadcast News, Sonovision, Diapason) et est également conseiller éditorial de Musical Performance (Harwood Academic Publishers) France et États-Unis.

Depuis 1988, il est donc responsable des programmations Musique filmée et Classique en images à l’Auditorium du Louvre. Il organise les reprises de ces manifestations aux quatre coins du monde : Amsterdam (NFM), New York (Lincoln Center où il est, là aussi, le responsable de la programmation de musique filmée depuis 2001), Londres (Barbican Center, Kings Place), Tokyo, Lucerne, Barcelone, etc.

En décembre 1999, Labrande est le programmateur de la série Rock en Scope à la Cité de la Musique. Il organise également le Festival Verdi à l’écran qui a eu lieu à Parme et Paris à l’Auditorium du Louvre au cours du premier trimestre 2001 pour la commémoration du centenaire de la mort de Giuseppe Verdi.

En tant que conseiller pour les archives audiovisuelles, Christian Labrande a effectué différentes études pour des organismes comme la Bibliothèque du Congrès à Washington, la Bibliothèque de France et des sociétés de production comme Idéale audience et IMG Artists.

Cet impressionnant parcours a même bénéficié de nombreux lauriers. Labrande a ainsi reçu à trois reprises le Grand Prix de la critique pour la meilleure diffusion musicale audiovisuelle, a été nommé Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture, à l’époque Christine Albanel, et a remporté, en tant que co-auteur, le Prix Sacem du documentaire de création en 2008 pour Passion Boléro, réalisé par Michel Follin.

Photo : (c) Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction interdite.

Laisser un commentaire