Christian Merlin, journaliste au Figaro

Christian Merlin

L’Avant-Scène Opéra — la revue de référence pour les livrets d’opéras, dont on ne saurait trop vous recommander et la lecture et même l’abonnement — est décidément un conservatoire particulièrement fertile en belle écriture. Avant d’être critique musical au Figaro (depuis 10 ans), Christian Merlin était l’un des piliers de L’Avant Scène — c’est suffisamment dire que l’opéra le connait bien.

Germaniste, agrégé et docteur ès lettres — sa thèse portait sur « Le temps chez Wagner » —,  Christian est toujours, parallèlement à son activité journalistique, maître de conférences en études germaniques à l’Université de Lille.

Christian Merlin est l’une des rares très belles plumes de la presse musicale. Il exerce la critique avec cette justesse de goût et cette précision dans le trait qui décapitent sans frémir ou louangent sans épanchements inutiles. Il n’a pas tant d’humeurs, la boussole Merlin ne perd pas le nord et ne se commet pas dans les petits vents de la mode. On pourrait le penser plus ombrageux qu’il n’est en vérité. L’œil vif, la pointe d’humour savant, la passion d’une mission au service du goût en font une personnalité qu’on aime lire dans le grand quotidien conservateur du matin…

Christian Merlin est également conférencier, et collabore régulièrement à France Musique.

Photo : un vendredi matin de janvier, chez lui (c) Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction Interdite.

1 commentaire

  • Bonjour Monsieur,

    Pour vous informer que ma fille Anaïk Morel, mezzo, que vous avez entendue à Lyon dans Le Dialogue des Carmélites, chante en ce moment Carmen dans le rôle titre, à l’opéra de Stuttgart.

    Cordiales salutations,
    Christian Morel

Laisser un commentaire