Arnaud Delbarre, directeur général et artistique de l’Olympia

Arnaud Delbarre

« Artisan du bonheur ». Ainsi, Arnaud Delbarre aime-t-il à se définir… Aux commandes de l’Olympia depuis 2002, ce Lillois peut surtout prolonger les vocations artistiques de son illustre famille. Depuis 1919, les Delbarre sont photographes de père en fils. Aux arts visuels, le père d’Arnaud, Francis Albert Victor Delbarre, joint même les arts sonores. Sous le pseudo de Raoul Godewarsvelde, il compose Quand la mer monte en 1969, bientôt reprise par les Compagnons de la chanson. Il disparait prématurément en 1977 et Arnaud Delbarre, à seulement 18 ans, se voit obligé de reprendre l’affaire familiale de photographie.

Photographe le jour, musicien la nuit, il sillonne les bals populaires de France et de Navarre et attend son heure qui survient en 1982 : le bassiste du groupe Stocks, Gérard Mullier, quitte le navire et Delbarre saute sur l’occasion. Au final, plus de cinq cents concerts et deux albums !

Son activité s’élargit et se diversifie : en 1987, il fonde une société d’édition musicale, de 1990 à 1992 il s’occupe du programme d’accès à la culture « Quartiers d’été », enchaîne jusqu’en 1994 avec la direction du Nouveau Siècle avant de finir aux commandes du Zénith de 1994 à 2002.

En cette année 2002, Arnaud Delbarre quitte ce Zénith pour un autre zénith de la musique vivante : l’Olympia à la tête du quel Pascal Nègre le nomme. Sur l’illustre scène parisienne, il attirera de nombreuses stars internationales : David Bowie, les Rolling Stones, Sting, Paul McCartney, Elton John… En 2008, la fréquentation annuelle de l’Olympia dépasse ainsi pour la première fois les 700.000 spectateurs !

Dévoué à la musique des autres, Delbarre délaisse ses propres dons musicaux. En 2003, il fait ses adieux en première partie du concert de Johnny Hallyday au Parc des Princes. Ce qui ne l’empêche pas de jouer encore régulièrement quelques accords avec son fils Jules, membre du groupe BP Zoom. Comme quoi la saga musicale des Delbarre n’est pas prête de s’achever…

Photo : (c) Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction Interdite.

1 commentaire

Laisser un commentaire