Corinne Mimram, directrice de La Cigale, à Paris

Corinne Mimram

Au 120, boulevard de Rochechouart, en 1887, La Cigale succédait au Bal de la Boule Noire. Jean Forest, ex-limonadier reconverti, nouveau propriétaire, lui donna ce nom, bien trouvé pour un temple de la chanson, suggéré par Delassalle, un chansonnier. Puis Forest vendit La Cigale à Numés en 1892. Celui-ci décida de reconstruire La Cigale, l’architecte Grandpierre réalisa un vrai théâtre de 1200 places avec un plafond mobile peint par Willette qui existe encore. Sur cette scène de music-hall défilèrent au départ, entre autre Eugéne Gabin, père de Jean et la toute jeune Mistinguett…. Impossible de citer toutes les grandes vedettes qui brillèrent à la Cigale par la suite.

Après moult péripéties, selon les époques cabaret ou cinéma, puis programmes érotiques et violents, classée monument historique en 1981, La Cigale reprend son envol en 1987 grâce à deux anciens brocanteurs, Jacques Renault et Fabrice Coat, co-fondateurs de la boîte de nuit « Les Bains douches », La Cigale est redécorée par Philippe Starck sous la forme d’une salle de spectacles polyvalente. La direction en est confiée à Corinne, qui avait débuté en 1981 dans le film publicitaire pour, cinq ans plus tard, devenir directrice de production de films et clips aux côtés de réalisateurs tels que Jean-Baptiste Mondino, Luc Besson, ou Jean-Pierre Jeunet.

« Je suis seule à assumer toutes ces tâches » dit Corinne, « des tâches très diverses, très valorisantes dans un univers qui ne cesse de bouger et c’est ce qui me captive. Pour ce microcosme qu’est le monde à part du spectacle, du show biz, aussi dur soit-il, très tourné sur lui-même, très exigeant, il faut savoir sans cesse mettre en lumière l’universalité des solutions, tout autant que leur simplicité, sinon… Rester un excellent artisan de ce métier est une des conditions de la réussite et savoir se jeter sans bouée de sauvetage contribue à conserver une harmonie dissonante aux variétés proposées. Ma chance est d’avoir épousé ce métier sans me fondre dans ses us et coutumes, cocktails, soirées parisiennes … tout en me créant un réseau assez enviable. La diversité est une caractéristique majeure de La Cigale. Y sont accueillies toutes sortes de musique et de danse, des artistes confirmés ou des nouveaux talents. »

En 2008, Daniel Vaillant, maire du XVIIIe arrondissement de Paris, a nommé Corinne Mimram Conseillère déléguée en charge de la communication et des nouvelles technologies.

Photo : (c) Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction Interdite

Laisser un commentaire