Jacqueline Brochen

Jacqueline Brochen

Au Maroc, Jacqueline passe les dix premières années de sa vie.

La musique est déjà avec elle : son père dirige là-bas Radio-Maroc. Son bac (philo) en poche, Jacqueline s’envole pour deux années en Californie. De retour dans l’hexagone, elle décroche son diplôme d’HEC Jeunes Filles – notez : l’institution n’était pas encore mixte !

La vie la conduit à occuper des fonctions éclectiques : elle devient professeur de français au Cameroun anglophone (pendant le service militaire, au titre de la coopération de son époux), puis passe deux années comme attachée de production au sein de la régie de RTL, joue les attachée de presse pour la charismatique Angela Davis lors de sa venue en France pour le film Wilmington Ten, passe cinq années comme chargée des relations publiques de l’ORTF Nord Picardie puis de France 3 Lille, et produit également le film Béjart et l’éphémère.

Jacqueline Brochen sera aussi la chargée de communication, pendant trois ans, du splendide Festival de Lille créé par Maurice Fleuret et qui a laissé tant de merveilleux souvenirs ; et assistante au Festival International du Court Métrage. C’est en 1979, qu’elle intègre l’Orchestre National de Lille comme chargée de communication, puis Déléguée générale en 1982 et enfin Administrateur général.

32 ans ! Jacqueline Brochen aura passé 32 années se sa vie à l’Orchestre National de Lille. Une phalange dont Madame l’Administrateur Général maîtrisait au bout des ongles, auprès de Jean-Claude Casadesus, en charge les budgets, les tournées, les financements, les tutelles…

Une phalange qu’elle a quittée le 1er juillet pour de nouvelles aventures personnelles, laissant derrière elle le souvenir d’un serviteur du service public irréprochable, d’une femme chaleureuse, drôle, intelligente, indispensable. Donnez-nous de vos nouvelles souvent, Jacqueline !

Photo : © Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction interdite.

Laisser un commentaire