Cyril Dohar, fondateur de Musicdeal.fr et des éditions Fairwood Music

Cyril Dohar

Rarement médiatisé, le monde de l’édition musicale comprend pourtant des acteurs mélomanes passionnés comme jamais, des gens comme Cyril Dohar.

A la tête des éditions Fairwood qu’il crée en 2003, Dohar vit la musique – les musiques même – sous tout les angles. Une histoire avec l’édition musicale remontant à son plus jeune âge… Eté 1966, il a 8 ans et reçoit d’un «Monsieur» la partition de « La Chanson de Lara », « Monsieur » qui s’avère être le parolier Hubert Hitier.

Derrière les chansons de la radio, Cyril Dohar réalise qu’il y a des hommes et des femmes. C’est le déclic ! Après une maîtrise de droit décrochée à Nancy, il croise la route de CharlElie Couture. A ses côtés pendant trois ans, il fait ses premières armes, découvrant les divers aspects du métier.
En 1982, il crée avec Gérard Drouot (aujourd’hui l’un des plus gros tourneurs français) sa première société d’édition musicale. Ensemble, ils signent notamment le duo strasbourgeois Raft qui s’envole vers les sommets du Top 50 avec leur single « Yaka Dansé ».

Après un détour par la communication, Cyril Dohar revient à ses premières amours et devient l’assistant de l’éditeur britannique Paul Banes. A ses côtés, il parfait sa connaissance du métier, notamment à l’international. Il gère les catalogues éditoriaux de pointures nommées David Bowie, Murray Head ou bien encore Deep Purple, et manage même la tournée de Touré Kunda avec Santana. La signature des Bretons Matmatah sera l’un des temps forts de leur collaboration.

En 2003 donc, Dohar monte sa propre structure éditoriale : les éditions Fairwood Music. Dans un environnement économique devenu rugueux, son objectif est double : gestion des catalogues éditoriaux internationaux et développement d’artistes. Le catalogue de Bowie le suit, puis celui de Bob Marley, du label 4AD, et bien d’autres. En local, il signe Groundation, Sandra Nkaké, Jesus Volt ou bien encore Wasis Diop pour l’aventure de l’Opéra du Sahel.

Avec la montée en puissance du net, Dohar cherche une solution qui pourrait à la fois assurer la promotion des œuvres et les faire connaître aux professionnels de l’audiovisuel. Sa rencontre avec Frédéric Leibovitz de Cezame Music Agency sera décisive. Il s’inspire de son expérience de la librairie musicale en l’adaptant aux contraintes des éditeurs indépendants. Sa nouvelle aventure peut démarrer : Musicdeal.fr, un moteur de recherche musicale puissant et multicritères qui offre la possibilité aux professionnels de l’image de chercher, écouter des œuvres en streaming et de les tester immédiatement sur leurs séquences vidéos.

Photo : © Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction interdite.

Laisser un commentaire