Stéphane Breyer

Stéphane Breyer

Fondateur du label L’Encelade.

Claveciniste amateur, passionné de l’instrument, mais fatigué de ses propres fausses notes, Stéphane Breyer fonde le label L’Encelade spécialisé dans la musique baroque en 2010.

Il débute l’aventure sans connaissance de la production phonographique mais utilise son expérience professionnelle dans un domaine qui a subi la primeur de la révolution internet ainsi que ses effets collatéraux sur les «business models». Il est rapidement épaulé par un petit groupe de passionnés venant de différents horizons, ainsi que par des professionnels du son, bien décidés à supporter cette initiative.

Le nom du label est hérité du bosquet éponyme du parc du Château de Versailles… L’objectif de L’Encelade est de faire connaître de nouveaux répertoires, de nouvelles partitions et de nouveaux interprètes, en privilégiant une démarche associant musicologie, authenticité et plaisir musical. La facture est également un point important pour Stéphane Breyer (est-ce à cause de sa formation initiale d’ingénieur ?), comme en témoignent deux albums qui mettent en avant des instruments rares : le piano à tangentes et le claviorganum.

Afin de s’assurer de la qualité et de la cohérence des productions, le nombre d’enregistrements est volontairement réduit et leur choix résulte de coups de cœur et non d’une quelconque logique marketing.

Son prochain défi ? Positionner durablement L’Encelade comme un label de référence indépendant pour la musique baroque. Certains prétendent que ce n’est pas trop mal parti…

 

Photo : (c) Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction Interdite

Laisser un commentaire