Michael Stegemann

Michael Stegemann

Musicologue spécialiste de Glenn Gould

Dire que Michael Stegemann est entrée en religion Glenn Gould est un doux euphémisme. Mais lorsqu’on est l’un des experts mondialement reconnu du grand pianiste canadien, c’est évidemment la moindre des choses. Plus que quiconque, Stegemann a analysé le phénomène Gould et ses enregistrements réalisés en studio…

Né en 1956, il s’est lancé dans des études de musicologie, lettres françaises, philosophie et histoire de l‘art à Münster. A Paris, il étudie même la composition dans la classe d‘Olivier Messiaen !

En 1981, sa thèse de doctorat porte sur « Camille Saint-Saëns et le concerto solo en France de 1850 à 1920 ». De 1981 à 1986, Stegemenn est le rédacteur en chef de la Neue Zeitschrift für Musik. Il est également chargé de cours à l’Université de Münster.Depuis 2002, il occupe la chair de musicologie à l’université TU de Dortmund.

Et Gould dans tout ça ? Disons que c’est à compter de 1982 que Michael Stegemann en devient l’un des grands spécialistes. Parmi ses très nombreux faits d’arme centrés sur le Canadien, notons d’abord une série de 52 émissions radiophoniques de 90 minutes « Glenn Gould Gesamt » (SWR / BR / NDR / SFB / DRS), la biographie « Glenn Gould – Leben und Werk» publiée en 1992, les textes des livrets de l’Edition Glenn Gould (Sony 1992-1998)…

En septembre dernier, l’intégralité des enregistrements réalisés par Glenn Gould pour Columbia était enfin disponible en Hi-Res 24-bit. Pour Qobuz, Michael Stegemenn avait expliqué comment s’était déroulé le travail de remastérisation à partir des matrices, pour la plupart analogiques, mais aussi numériques déjà pour les plus tardives. Dans cette interview, il évoquait le rapport privilégié qu’entretenait le Canadien avec Bach, mais aussi ses conceptions plus nuancées sur Beethoven ou Mozart.

 

 

Photo : ©Jean-Baptiste Millot / www.qobuz.com – Reproduction Interdite

 

 

Laisser un commentaire