Gérard Chrétien

Gérard Chrétien

Ingénieur, journaliste et mélomane, Gérard Chrétien qui avait rejoint en 1990 l’aventure Focal et contribua, aux côtés de Jacques Mahul, à conduire le fabricant d’enceintes français au succès, est mort le 1er octobre. Il fut parmi les tous premiers supporters de Qobuz, et demeura un ami proche et attentif de notre plateforme. Nous présentons à sa famille, et à la « famille » Focal nos condoléances attristées.

Dans l’ouvrage que Qobuz avait publié à propos des « Maîtres français du beau son », nous dressions ce portrait :

Gérard Chrétien fut de ceux qui ont ouvert une nouvelle voie pour la haute fidélité audiophile en France. Avec L’Audiophile bien entendu, avec Lectron, et aux côtés des marques les plus prestigieuses. Ce nouveau courant a permis en 1978 l’éclosion des « Journées de l’audiophile et de la haute fidélité d’exception », qui ont sonné le glas des anciens salons et de nombreuses marques d’alors, pour faire naître ensuite le salon de la hifi et finalement renaître le Festival du Son. Passionné d’audio depuis l’adolescence, de formation supérieure en électronique, Gérard a exploré au cours de sa carrière les diverses facettes de cette industrie. D’abord journaliste, puis dirigeant d’une start-up, il a ensuite intégré Focal pour diriger l’opérationnel et structurer les services qui devaient évoluer. Bras droit du fondateur Jacques Mahul, il a travaillé en binôme pendant plus de vingt ans en répartissant les rôles. Son penchant naturel pour l’innovation l’a toujours amené sur les fronts où des changements s’imposaient, qu’il s’agisse d’organisation ou de produits. Manager facilitateur et enthousiaste, il a accompagné les équipes dans les multiples changements qu’a connus l’entreprise. Fort d’une culture métier et d’une expérience de plus de 35 ans, il se consacre désormais à la marque, avec ses valeurs et ses savoir-faire uniques, pour la mettre en ligne avec les grandes mutations technologiques que notre industrie va connaitre dans la décennie à venir. Formation à l’Université Lyon II, maîtrise d’électronique, électrotechnique et automatisme. DESS 3e cycle d’électronique, puis travaux de recherche à l’INSERM sur la perception : développement de capteur oculaire.

 

Épris de sciences et de musique, d’innovation technologique, il se passionne pour l’univers Apple, le jazz, le marketing des marques. Les différents postes occupés dans sa carrière lui ont donné une expertise de direction générale. Sa culture technique et ses centres d’intérêt l’orientent vers l’innovation produit. Son expérience de plus de trente ans en matière d’écoute de produits audio, alliée à sa culture musicale lui confère un statut d’expert. De 1977 à 1992 il assure la fonction de rédacteur en chef de L’Audiophile, revue mythique du haut de gamme audio. Cette revue technique a été le vecteur d’un nouveau courant de pensée et de nouvelles théories dans le domaine de l’audio avec un impact international. Elle fut porteuse, avec La Nouvelle Revue du Son du nouveau courant qui a notamment accompagné la création des « Journées de l’Audiophile et de la haute fidélité d’exception », devenues Salon de la hifi, puis Festival Son et Image aujourd’hui.

 

De 1979 à 1990, il devient directeur général de Lectron, fabricant de kits et produits audio et d’amplificateurs. De 1987 à 1990, il prend les fonctions de Secrétaire Général du Groupe Fréquences. Informatisation de gestion. PAO. Directeur de collection de livres techniques. En 1990 enfin, il est nommé directeur général de Focal – Jmlab. Gérard a occupé les postes clés du développement de la marque Focal : Direction Ressources Humaines, Direction industrielle, Direction de la communication, Direction Produits Home, Direction Marketing, Direction Recherche et Développement et HA, Direction Marketing Global et enfin Consultant Ambassadeur de la Marque.

 

Sa formation scientifique alliée à sa recherche hédonisme du son et de la musique l’ont toujours entrainé sur des terrains où il fallait défricher et innover pour faire progresser l’état de l’art et le plaisir de l’écoute. Tout d’abord avec L’Audiophile en fédérant des experts passionnés, dont Jean Hiraga, sur tous les aspects de la reproduction sonore afin d’avancer de nouvelles voies au risque de déranger les acteurs en place. En inventant de nouveaux modèles collaboratifs aussi, avec la Maison de l’Audiophile et Lectron, puis en duo avec Jacques Mahul qui lui a accordé une totale autonomie pour développer Focal. Il y a douze ans, il repositionne la signature sonore et met en place de la stratégie de marque, centrée sur Focal exclusivement, en y ajoutant le design, pour aboutir à la création de l’icône de Marque, la Grande Utopia III en 2008… Son credo était : “ne pas avoir peur de sortir du cadre », refuser d’être enfermé dans une catégorie en valorisant le cœur de métier d’origine initié par Mahul : le haut parleur. Aller explorer des segments nouveaux, en pensant pouvoir repousser les limites en matière de qualité sonore, avec la plus grande intégrité vis à vis de l’œuvre musicale et en s’appuyant tout simplement sur notre expertise du transducteur. Expertise qui, à chaque fois, s’est enrichie par la résolution de nouvelles contraintes. Un cercle vertueux… et passionnant !

Laisser un commentaire