Un arc-en-ciel très très laid

qobuz
Ecrit par qobuz


Vous vous demandez ce que peut bien représenter cette image ?

Il s’agit de l’audiogramme d’un bout d’album que nous avions vendu à tort, et contre notre volonté pour du LossLess alors que le fournisseur avait en fait “up-samplé” un vulgaire MP3 en faux LossLess.

Il fait suite à un message qui nous a été adressé par un bon client, qui heureusement ne nous en tient pas rigueur.

Il nous écrivait :

” Bonjour. Une analyse par un spectrogramme des pistes audio de l’album “bip-bip” du groupe “bip-bip” montre un manque de données typique d’un fichier compressé avec perte comme du MP3. Or, j’ai acheté cet album en “Vraie qualité CD” et téléchargé les piste en FLAC puis même en WAV (non compressé),j’obtiens les mêmes résultats. J’ai constaté le même problème pour le single “bip-bip” du même groupe. Je n’ai pas remarqué, heureusement, ce problème sur les autres albums que j’ai acheté. Je suppose donc qu’il s’agit d’une erreur, peut-être même venant de celui qui vous a fourni l’album. Il n’en demeure pas moins que c’est une désagréable surprise lorsque l’on croit acheter de la qualité CD et que l’on reçoit de la qualité MP3, qui plus est dans un format de fichier bien plus volumineux. Je tiens à préciser que ce message n’a pas pour but de réclamer quoi que ce soit, mais d’attirer votre attention sur ce problème. J’espère juste ne plus jamais avoir cette mauvaise surprise et donc, j’espère qu’une vérification aura lieu lorsque vous proposez de nouveaux albums. Ceci étant, j’apprécie que vous proposiez les téléchargements d’albums sans perte. C’est encore trop rare de nos jours. Bien a vous. – R.K. “

Il est vrai que, lorsque nous avons créé Qobuz, nous pensions que dans ce métier nos fournisseurs seraient naturellement consciencieux et nous éviteraient ce genre de problème : pour nous, du LossLess c’est du LossLess – pas du MP3 upgradé en faux Lossless juste pour complaire vite-fait à ces enquiquineurs de Qobuz qui se sont mis dans la tête de vendre de la musique dans une qualité Ô combien révolutionnaire : celle à laquelle le CD nous avait habitué pendants 30 ans… Quel audace, quel extrémisme conceptuel, en effet !

Mais le manque d’exigence des plateformes légales sur le plan technique depuis tant d’années, à commencer par iTunes, a bien mal habitué des labels et des distributeurs numériques qui n’ont pas mis en place, semble-t-il les outils de contrôle qui s’imposeraient pour garantir leurs clients de livraisons propres. Dans la série “on éponge les tares des autres”, Qobuz va développer des outils pour contrôler désormais à la volée les livraisons. C’est vrai, on n’avait rien d’autre à faire !

Naturellement, notre client sera indemnisé.