Les Charts Qobuz du lundi 16 septembre 2013

Les charts Qobuz
Avatar
Ecrit par Julien Boudry

TÉLÉCHARGEMENTS

telechargments_50

1 – If You Wait (London Grammar)

Le choc London Grammar ! Ce jeune trio londonien né il y a deux ans vaut avant tout pour la voix envoûtante de sa chanteuse Hannah Reid qui n’est pas sans rappeler celle de Romy Madley Croft de The XX, mais aussi de Florence & The Machine voire, chez les plus anciens, de Tracey Thorn d’Everything But The Girl. Un chant sensuel et en apesanteur au service d’une pop résolument atmosphérique qui a ensorcelé Qobuz au point d’en faire un disque Qobuzissime.

2 – Tales Of Us (Goldfrapp)

Avec Tales Of Us, Goldfrapp jette un œil dans le rétroviseur. Après la sortie en 2010 d’Head First, le duo composé de la troublante Alison Goldfrapp et de Will Gregory semblent en effet revenir à ses premières amours avec un disque qui, dans la lignée de leur chef d’œuvre Felt Mountain, enchaine arrangements cinématographiques, ambiances intimistes et références au film noir… Intégralement composé et produit par le tandem britannique, ce millésime 2013 a été enregistré dans le studio du groupe à Bristol. Introspectif, poétique et composé comme une suite d’histoires entre divers personnages fictifs – qui donnent leurs noms aux chansons de l’album – Tales Of Us est un mélange de suspense, d’hallucinations et de contes lynchiens

3 – AM (Artic Monkey)

On ne présente plus les Arctic Monkeys, ce groupe de rock britannique à la sonorité si particulière, bercé de punk, de new wave et de britpop, aux mélodies à la fois écorchées et endiablées. Une aventure qui commence un jour de Noël où deux amis de lycée, Alex Turner et Jamie Cook. Leur nouvel opus vient de débarquer … claque garantie !

Farinelli : Porpora Arias (Philippe Jaroussky – Cecilia Bartoli)

Philippe Jaroussky fait revivre une des plus extraordinaires rencontres artistiques de l’histoire, celle de Nicola Porpora et de son élève, le légendaire castrat Carlo Broschi, surnommé Farinelli, à qui s’adresse ces airs.

ecoutes_50

ÉCOUTES

1 – If You Wait (London Grammar)

2 – AM (Artic Monkey)

3 – Tales Of Us (Goldfrapp)

7 – Agostino Steffani : Stabat Mater (Cecilia Bartoli)

Après le succès de son album « Mission » consacré au répertoire scénique jusqu’alors parfaitement inconnu du compositeur italien Agostino Steffani, qu’elle a redécouvert après une enquête quasi policière, Cecilia Bartoli aborde dans cet enregistrement, où elle est une fois de plus éblouissante, la musique sacrée du compositeur avec son “Stabat Mater”, son chef-d’œuvre absolu déjà connu, ainsi que quelques autres pages (des motets) qui, elles, sont présentées en première mondiale. À ses côtés, les excellents I Barocchisti et le Choeur de la Radio-Télévision Suisse-Italienne sous la houlette de Diego Fasolis, et les belles voix de Franco Fagioli, Salvo Vitale et des ténors allemands Daniel Behle et Julian Prégardien. Encore un grand disque avec Cecilia Bartoli.

 

 

Bonne écoute et n’oubliez pas :

La musique est de retour !