Les Charts Qobuz du lundi 21 octobre 2013

Les charts Qobuz
Avatar
Ecrit par Julien Boudry

TÉLÉCHARGEMENTS

telechargmements_55

1 – Aventine (Agnes Obel)

Avec Aventine, Agnes Obel étoffe un peu plus l’univers intimiste, climatique et on ne peut plus onirique qui suintait de son premier album, le grandiose Philharmonics. Derrière un piano épuré emprunté à Erik Satie, la Danoise installée à Berlin étire ses miniatures vers davantage de grandeur. Comme d’immenses espaces sonores que sa voix réverbérée vient magnifier. On se laisse donc flotter dans cette sublime matière sonore. Dans ce rêve éveillé encore plus subtil que sur son prédécesseur. Moucheté par quelques violons ici. Ou par un violoncelle là. Un disque qui confirme le talent d’une musicienne hors du temps.

2 – Pierre et le loup … et le jazz ! (The Amazing Keystone Big Band)

De la même façon que dans la version originale Prokofiev présentait l’orchestre classique, ce nouvel enregistrement présente le grand orchestre de jazz, et plus généralement, l’histoire du jazz et de l’improvisation à travers son évolution et ses différents genres. Commandé en 2012 par le festival Jazz à Vienne, le projet a pour objectif de faire découvrir aux enfants, et à leurs parents, le jazz sous toutes ses formes. C’est ainsi que les célèbres protagonistes rencontreront sous la férules des deux narrateurs (excellents Denis Podalydès et Leslie Menu) de nouvelles personnifications issues des instruments du Big Band.

3 – Jericho Road (Eric Bibb)

Avec ce nouvel album, Eric Bibb exprime de façon poétique et totalement contemporaine sa vision du monde actuel. Ce New-yorkais qui n’a cessé de parcourir la planète, parle de ses habitants, de leurs conflits et de leurs souffrances, mais aussi de compassion, de tolérance et d’empathie. «Jericho Road» est co-produit par Eric et Glen Scott, un jeune anglais d’origine jamaïcaine éblouissant de talent et d’inventivité. Les arrangements musicaux sont extrêmement riches, la qualité de la réalisation et du son remarquables.

ÉCOUTES

ecoutes_55

1 – Aventine (Agnes Obel)

2 – Corelli : The Complete Concerti Grossi (Gli Incogniti / Amandine Beyer)

Avec ce nouvel enregistrement intégral des Concerti Grossi de Corelli, Amandine Beyer et son ensemble Gli Incogniti, fondé en 2006, se hissent tout en haut d’une discographie pourtant bien fournie. Il faut dire que la violoniste était à bonne école en travaillant avec Chiara Banchini à la Schola Cantorum de Bâle et au sein du regretté Ensemble 415. Une nouveauté Diapason d’or !

3 – Handel : Belshazzar (William Christie and Les Arts Florissants)

Première parution du nouveau label lancé par William Christie, cette version de l’oratorio Belshazzar de Haendel est une totale réussite. La direction vigoureuse et passionnée de Christie emmène le chœur et les solistes dans les tourments des passions humaines. La description de la fin de l’empire de Babylone en dit long sur la fragilité des empires et des sociétés humaines…

Notre conseil nouveauté classique !

Lully: Phaéton Christophe Rousset, Les Talens Lyriques

Profitez du Studio Masters au prix de la qualité CD !

 

Bonne écoute et n’oubliez pas,

La musique est de retour !