Charts Qobuz du lundi 13 janvier 2014

Avatar
Ecrit par Julien Boudry

TÉLÉCHARGEMENTS

tel_70

Enregistrés lors d’un concert donné à la Chapelle Royale du Château de Versailles, les Te Deum de Charpentier et de Lully sont réunis en une même circonstance, fait assez piquant si l’on songe au terrible Lully qui a systématiquement évincé son collègue français.

2 – Concert du Nouvel An (Daniel Barenboim & Wiener Philharmoniker)

Ce concert du nouvel-an 2014 est un bon cru et le charme de la musique viennoise a opéré une fois de plus. Si Daniel Barenboim paraissait bien fatigué (grippé?) à l’image lors de la transmission en direct, on ne peut que louer ses choix musicaux et la façon subtile avec laquelle il a su concocter un programme étroitement lié à la paix.

3 – Aventine (Agnes Obel)

Avec Aventine, Agnes Obel étoffe un peu plus l’univers intimiste, climatique et on ne peut plus onirique qui suintait de son premier album, le grandiose Philharmonics. Derrière un piano épuré emprunté à Erik Satie, la Danoise installée à Berlin étire ses miniatures vers davantage de grandeur. Comme d’immenses espaces sonores que sa voix réverbérée vient magnifier

ÉCOUTES
ecoutes_70
1 – Rameau : L’Oeuvre pour clavier (Thérèse Dussaut)

Cet enregistrement ne se propose rien d‘autre que prouver la justesse de la recommandation maintes fois répétée par Cuthbert Girdlestone, l’un des plus éminents ramistes contemporains : ”Je suis de l’avis de ceux qui disent que la musique pour clavecin de Rameau gagne à être transférée au piano. […] Il n’est pas nécessaire de s’imaginer qu’en prophète nostalgique, il rêvait de jours meilleurs où il y aurait des instruments plus beaux et plus gros.”

Le choc London Grammar ! Ce jeune trio londonien né il y a deux ans vaut avant tout pour la voix envoûtante de sa chanteuse Hannah Reid qui n’est pas sans rappeler celle de Romy Madley Croft de The XX, mais aussi de Florence & The Machine voire, chez les plus anciens, de Tracey Thorn d’Everything But The Girl.

Bonne écoute !

L’équipe Qobuz